Syndic de copropriété : comment bien choisir ?

Syndic de copropriété

Être propriété, c’est beaucoup de travail et si vous achetez un bien locatif pour compléter vos revenus, vous devez être prêt à consacrer une grande partie de votre temps libre ou à engager un gestionnaire immobilier. Cette dernière solution est choisie par de nombreux investisseurs immobiliers, mais si vous devez payer un gestionnaire immobilier, il est impératif que vous trouviez le bon. Voici quelques conseils pour choisir un syndic de copropriété qui supervisera votre immeuble de placement.

Comment trouver le bon ?

Un bon syndic de copropriété maximisera le retour sur investissement de votre propriété et minimisera le stress lié à la gestion des besoins de vos locataires.

Il connaît également les tendances en matière de prix dans votre région, dispose d’une liste de locataires potentiels à la recherche d’un bien similaire au vôtre et entretient des relations avec des artisans et des prestataires de services de confiance qui maintiendront votre investissement en parfait état.

Bien que vous ayez le dernier mot sur le choix des locataires, un bon syndic immobilier vous fera profiter de son expérience et de ses méthodes pour sélectionner les meilleurs candidats.

Pour les frais de service déductibles des impôts, l’expérience d’un syndic de copropriété en matière de relations avec les locataires et de gestion quotidienne de la propriété peut être inestimable. Voici neuf conseils pour choisir le gestionnaire immobilier qui vous convient.

Trouvez quelqu’un ayant une expérience locale

Un gestionnaire immobilier qui s’occupe d’unités locatives depuis des années a probablement appris une chose ou deux en cours de route, comme la façon de traiter efficacement les locataires délinquants et de négocier avec les entrepreneurs lorsqu’il faut effectuer des travaux d’entretien et de réparation. Il est important de trouver un gestionnaire immobilier ayant une bonne expérience de la supervision de propriétés, non seulement en général, mais aussi dans votre région spécifique. Ainsi, il aura probablement une longue liste de contacts professionnels en cas d’urgence. Dans l’idéal, il comprendra le marché locatif local et sera bien équipé pour faire de la publicité stratégique pour votre propriété lorsque des unités ouvertes doivent être louées.

En tant que propriétaire, la dernière chose que vous souhaitez est un logement vacant, car cela signifie une chose : aucun revenu. Dans votre recherche d’un syndic immobilier, cherchez quelqu’un qui a toujours été capable de remplir des logements rapidement, et demandez-lui des détails sur la façon dont il a réussi à réaliser cet exploit. Vous ne voulez pas d’un gestionnaire immobilier qui remplit les logements vacants en offrant un loyer ridiculement bas ; vous voulez quelqu’un qui peut atteindre cet objectif grâce à un marketing solide.

Mettez l’accent sur le sens de l’organisation

Les syndics immobiliers ont généralement beaucoup à faire. Ils doivent s’occuper de l’entretien, répondre aux plaintes des locataires et tenir des dossiers financiers solides. Tout cela se résume à être organisé, alors trouvez un syndic qui démontre clairement cette qualité. De plus, il existe de nombreux logiciels conçus pour aider les gestionnaires immobiliers à assumer leurs responsabilités, comme Avail.co. Il est donc intéressant de trouver quelqu’un qui maîtrise cette technologie et l’utilise à son (et votre) avantage.

Lorsque vous engagez un syndic de copropriété, vous lui confiez votre argent d’une manière ou d’une autre. Cette personne doit donc comprendre l’importance d’une communication claire et permanente. Dans votre recherche d’un gestionnaire immobilier, essayez de trouver quelqu’un qui vous informera de manière proactive et régulière afin que vous ne soyez jamais dans l’ignorance de problèmes potentiels concernant vos logements ou vos locataires.

Les bons syndics de copropriété sont prêts à intervenir en cas d’urgence 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et certains sont même ouverts le week-end. Assurez-vous que votre gestionnaire immobilier a des horaires de travail flexibles. Ainsi, vous pouvez être sûr qu’il travaille pour vous lorsque cela est important.

Les syndics immobiliers doivent également être réactifs. Vous ne voulez pas qu’un gestionnaire immobilier ne réponde pas rapidement à une réparation urgente effectuée par un locataire. Une façon de vérifier la réactivité est d’appeler vous-même le numéro d’urgence. Si vous tombez sur un répondeur et que personne ne vous rappelle, il est temps de chercher ailleurs.

Assurez-vous que les frais qui vous sont facturés sont raisonnables.

Le seul inconvénient des syndics de copropriété est qu’ils coûtent de l’argent. Mais cela ne veut pas dire que vous devez surpayer pour un bon recrutement. La plupart des gestionnaires immobiliers facturent entre 8 et 12 % du loyer perçu pour les baux à long terme (c’est-à-dire un an ou plus). Si vous êtes propriétaire d’un immeuble comportant un grand nombre d’unités (généralement 10 ou plus), vous pouvez bénéficier d’un rabais. Assurez-vous que le gestionnaire immobilier que vous envisagez d’engager facture des honoraires raisonnables, car plus vous payez, plus vous réduisez vos bénéfices. Et si l’on vous propose des honoraires plus élevés que prévu, assurez-vous que vous obtenez quelque chose de valable en retour.

Si vous devez engager un syndic de copropriété, autant en avoir pour votre argent. Gardez ces points à l’esprit lors de vos recherches et, avec un peu de chance, vous trouverez le professionnel idéal pour superviser votre investissement.

Les étapes d’un projet d’achat d’appartement neuf
Achat de bureaux : dénicher des annonces en ligne