Publié le : 04 janvier 20247 mins de lecture

L’augmentation inexorable des loyers conduit de plus en plus d’étudiants à opter pour la colocation. Si jusqu’à présent cette formule locative attirait principalement les jeunes souhaitant pallier l’éloignement de leur famille, elle revêt aujourd’hui un intérêt surtout économique. Cependant, il faut savoir qu’un logement, même loué à plusieurs, doit être assuré par ses occupants. Comment me protéger ? Comment assurer mon appartement en colocation ? On vous dit tout.

De quelle façon assurer un appartement en colocation ? Les règles pour louer à plusieurs

La colocation est une formule de plus en plus choisie par les étudiants poursuivant leurs études loin de chez eux. Pour appartenir officiellement à la colocation, chaque colocataire soit impérativement signer un contrat de bail de colocation qui lui donnera des droits au regard du logement. Ce contrat va également permettre à chaque colocataire de souscrire, en suivant notamment ce lien, une assurance habitation spécifique pour colocataire.

L’assurance habitation : une obligation même en colocation

Tout appartement ou maison loué même à plusieurs personnes doit être assuré. C’est une obligation légale imposée par les règles régissant les baux pris au titre de résidence principale. Deux alternatives existent. Chaque colocataire s’assure en son nom ou un seul d’entre-eux se charge de souscrire une assurance pour les risques locatifs au titre de la colocation, à son nom. Le propriétaire peut aussi proposer d’assurer le logement pour le compte des étudiants. Si tous sont d’accord, il choisit lui-même l’assureur et répercute le montant de la prime sur les loyers mensuels ou peut aussi demander une participation trimestrielle, semestrielle ou annuelle à chacun.

Que doit couvrir une assurance en colocation ?

Occuper une maison ou un appartement à plusieurs personnes nécessite de s’assurer au minimum contre :

  • Les risques liés à l’incendie
  • Les dégâts des eaux
  • Les dommages causés par l’explosion

Le meilleur choix en la matière est celui de l’assurance multirisques habitation qui offre une couverture complète en cas de dommages envers les tiers et les biens. Cette assurance porte sur l’intégralité du logement en tenant compte de la valeur mobilier et de tous les équipements. Elle assure également les occupants du lieu contre :

  • Le vol ou le cambriolage consécutifs à une effraction du logement
  • Les dommages aux biens (électroménager, mobilier etc.)
  • Les bris de glace (fenêtres etc.)
  • Les dégâts occasionnés par des catastrophes naturelles (inondation, tempête etc.)
  • La garantie protection juridique qui couvre les éventuels frais judiciaires engendrés par un litige avec le bailleur ou un autre colocataire.

Quelle assurance habitation choisir pour assurer mon appartement en colocation ?

Comment assurer mon appartement en colocation ? Tous les étudiants amenés à cohabiter se posent inévitablement cette question. En effet, le propriétaire ou l’agence immobilière mandataire demande de fournir une attestation d’assurance habitation. Comme cité précédemment, pour assurer le logement que vous vous apprêtez à co-louer, vous disposez de 2 options :

La souscription individuelle

Vous choisissez de souscrire à titre individuel à une assurance multirisque habitation. La souscription individuelle signifie que chaque personne opte pour un contrat indépendamment des autres locataires. La souscription d’une assurance habitation individuelle n’est possible que si chaque locataire a signé un bail individuel. Dans le cas du choix d’un bail individuel et d’une assurance individuelle, il est vivement conseillé que l’ensemble des colocataires choisissent le même assureur afin d’éviter les risques de litige en cas de sinistre.

La souscription commune

Si la colocation fait l’objet d’un seul contrat de bail commun à tous les colocataire, le contrat d’assurance habitation ne peut être souscrit que par un seul occupant du logement (il devra ensuite s’arranger avec les autres pour le règlement de leur part). Il lui appartient ensuite de déclarer à l’assureur l’ensemble des co-signataires du bail afin que tous soient assurés en cas de sinistre.

Défaut d’assurance : que risque les co-locataires ?

La production d’une attestation d’assurance étant obligatoire, si l’attestation n’est pas fournie en début de bail, le propriétaire mettra en demeure ses locataire de s’astreindre à cette obligation. Sans réaction de leur part, le bailleur est en droit de souscrire le contrat à leur place auprès de la compagnie de son choix. Le montant des loyers sera alors majoré en conséquence pour couvrir le montant des primes sans que cette majoration excède 10 % du loyer.

Questions fréquentes sur l’assurance habitation d’un appartement en colocation

Parmi les questions les plus couramment posées au moment d’assurer un logement pris en colocation on citera :

Existe-t-il un contrat d’assurance habitation colocation spéciale pour les étudiants ?

La réponse est oui, mais sous condition. Si vous êtes étudiant de moins de 28 ans et n’avez pas d’enfant, vous pouvez souscrire un contrat d’assurance habitation colocation spécial étudiant. Ce contrat intègre toutes les garanties nécessaires pour louer un logement à plusieurs. La condition pour prétendre à cette formule d’assurance est de louer un logement composé d’au moins 2 pièces principales sans dépasser une superficie de 66 m2.

L’obligation d’assurance concerne-t-elle aussi les colocations meublées ?

La réponse est oui. L’obligation d’assurance est obligatoire pour une location, qu’elle soit meublée ou non. Elle fait suite à la loi Alur (2014) qui impose aux colocataires un minimum de garantie pour les risques locatifs comprenant, outre la responsabilité civile (dommage aux tiers), les risques incendie, dégâts des eaux et explosion.

Comment fonctionne l’assurance habitation en cas de sinistre en colocation ?

En cas de sinistre, la responsabilité de chaque colocataire est déterminée en fonction de sa part du loyer (généralement la même pour tous). C’est le cas notamment de la franchise dont le montant restant à charge sera calculé au prorata du montant du loyer payé par chaque colocataire.