Immobilier : les avantages à investir en SCPI

Immobilier

L’investissement SCPI n’est pas un placement immobilier classique. Il ne s’agit pas de l’achat d’un appartement, d’une maison ou d’un local commercial à but locatif ou de revente. Dans cette configuration, le propriétaire détient des parts sociales d’un ensemble immobilier. Moins connues, les sociétés civiles de placement possèdent pourtant une multitude d’avantages. Pour en savoir plus, lisez notre article sur les scpi de rendement.

Accessibilité

Traditionnellement, investir dans l’immobilier nécessite un apport important accompagné de revenus élevés et récurrents. Aujourd’hui, peu de personnes peuvent se permettre un tel effort d’investissement. À l’inverse, la société civile de placement immobilier permet à l’épargnant d’accéder au marché plus facilement. En effet, ce type de placement nécessite un plus faible montant d’apport. En général, un investissement minimal est requis pour participer à cette opération. Le montant peut varier entre 500 et 1 000 €. Quoi qu’il en soit, c’est toujours beaucoup moins important que les sommes requises pour acheter un bien de manière traditionnelle. À l’inverse, il n’y a aucun plafond maximum pour investir en SCPI. Ce faible montant exigé au départ s’explique du fait que l’épargnant n’est pas directement propriétaire du local commercial, mais de parts sociales d’une société. C’est cette dernière qui détient les droits de propriété sur le bien. Grâce au système de la SCPI Pinel, tous les budgets peuvent accéder à la propriété selon leur capacité de financement. Il est possible d’acheter des parts avec un apport personnel ou à travers un emprunt immobilier. Par ailleurs, contrairement à un bien classique, vous pouvez revendre seulement une partie de vos parts. Ce n’est pas le cas si vous êtes propriétaire d’une maison. En effet, personne n’achèterait une cuisine seule.

Facilité de gestion

La sélection SCPI plutôt que l’achat d’un bien immobilier permet au propriétaire des parts de bénéficier d’une facilité de gestion. Dans ce cadre, l’acte d’achat des parts sociales ne nécessite pas un formalisme aussi lourd que pour un achat immobilier. En effet, il n’y a pas besoin de faire appel à un notaire pour que l’acte soit valide. Ensuite, une fois que les parts sont achetées, le nouvel associé n’a aucune contrainte de gestion. C’est le gérant de la SCPI qui se charge de récupérer les loyers et de gérer tous les frais liés aux biens (comme les charges d’entretien, la taxe foncière, …). En parallèle, il détermine la stratégie à mener, décide des biens à intégrer dans le parc, choisit les locataires, etc. Si vous avez investi dans une société civile de placement immobilier, vous recevrez les loyers nets. Il ne vous restera plus qu’à vérifier les rapports annuels si vous voulez suivre l’évolution de votre investissement. Par ailleurs, la SCPI Pinel est extrêmement bien encadrée. En effet, c’est l’Autorité des Marchés Financiers qui contrôle la structure en exigeant une transparence fiscale à travers des bulletins trimestriels et annuels. Cela vous assure une certaine garantie pour votre investissement.

Mutualité des risques

Les sociétés civiles de placement ne sont pas propriétaires d’un seul bien immobilier, mais de plusieurs. Dans ce cadre, si l’un des locataires quitte le logement, si un sinistre intervient ou si des travaux sont à prévoir, d’autres biens peuvent compenser ce risque et supporter les mensualités impayées. En général, une telle structure détient un patrimoine se chiffrant en plusieurs millions d’euros, voire un ou deux milliards. Le nombre de locataires est immense et ils sont souvent répartis sur plusieurs zones géographiques. Cela permet également d’anticiper les risques en cas de crise touchant une région en particulier. En plus d’être réparties sur plusieurs régions, les locaux sont également diversifiés quant à leur nature : murs de magasins, entrepôts, bureaux, etc. Le point commun est qu’il s’agisse toujours de baux commerciaux qui sont signés pour une période de 3, 6 ou 9 ans. Cela offre une certaine stabilité aux associés.

Une rentabilité optimale

Le rendement SCPI est indéniable quel que soit le montant engagé initialement. Celui-ci est beaucoup plus intéressant que pour les investissements immobiliers traditionnels. Aujourd’hui, le rendement des sociétés civiles de placement se situe aux alentours de 5 %. Par ailleurs, la structure est organisée de sorte à faciliter la revente des parts sociales. Pour cela, le propriétaire a plusieurs solutions :

  • revente sur le marché primaire (trouver un nouvel associé) ;
  • revente sur le marché secondaire ;
  • revente sur le marché de gré à gré.

Pour tous ces avantages, la SCPI est aujourd’hui l’une des meilleures formes de placement, notamment pour ceux qui n’ont pas un budget très élevé.


La rose des sables et ses vertus thérapeutiques
Contacter un service de remorquage pour dépanner sa voiture