Quels sont les effets de la résine de CBD ?

Résine de CBD

La résine de CBD est un produit de laboratoire, extrait du cannabis. Elle est de plus en plus utilisée en pharmacie à cause de ses nombreuses vertus thérapeutiques. Bien que sa consommation soit réglementée dans de nombreux pays, le cannabidiol reste une substance psychoactive qui peut présenter des risques. Quels sont ses bienfaits sur la santé ? Et pourquoi elle est devenue un médicament prescrit par les médecins ?

Les effets du cannabidiol sur la santé

Le cannabidiol est un produit extrait du cannabis, une plante hallucinogène originaire de l’Asie centrale. Plusieurs pays commencent à réglementer le CBD grâce à ces vertus thérapeutiques démontrées en laboratoire. Parmi ces vertus, la résine peut guérir des crises d’angoisse et de décélérer le rythme cardiaque. Consommée à faible dose, elle permet d’évacuer les effets négatifs du THC (Tetrahydrocannabidiol), fait disparaître la panique ou la paranoïa en offrant à la personne un sentiment relaxant. Dans les hôpitaux, le cannabidiol est surtout utilisé comme sédatif grâce à ses propriétés antalgiques très puissantes. Elle serait aussi d’une grande aide pour les personnes qui souffrent d’angoisse chronique ou d’anxiété. Les médecins la préconisent pour combattre la schizophrénie due à ses propriétés anxiolytiques. Appliquée sous forme de crème, la résine peut guérir les acnés ou certaines maladies de la peau, ou bien associée avec le sativex, elle peut guérir les scléroses en plaques. Chez d’autres patients souffrant de mal de l’intestin ou de lésion sur le côlon, la résine peut servir de calmant. Enfin, elle peut servir d’alternative pour les personnes dépendantes à la drogue, tabac ou autres substances psychotropes. Consommée à faible dose, elle peut guérir des maladies dont les résultats sont en attentes d’utilisation. Pour plus de renseignements sur les bienfaits du dérivé de cannabis sur la santé, vous pouvez cliquer sur résine de CBD.

Les effets varient suivant le dosage

Le cannabidiol est un produit de la médecine issu du cannabis. Ces effets apparaissent en fonction de la quantité inhalée et du taux de THC présent dans le sang. Ainsi, pour une consommation de 2 mg, la conséquence n’est pas alarmante, mais on remarque des signes de stress auprès de la personne. Celui qui a inhalé cette dose veut évacuer le stress en bavardant avec les personnes qui passent à côté, ou bien rire, et devient de plus en plus réactifs à la drague pour engager une conversation. D’une autre manière, la perception des choses sera plus précise, concentrée et efficace.

Pour 7 mg de dosage, la personne n’arrive plus à discerner l’espace et le temps. À moins de 15 mg, l’effet devient critique où la victime se sent délaissée par tous. Il commence à devenir fou, vit une expérience désastreuse au quotidien avec des hallucinations et des délires, perd la notion de l’espace et commence à vivre le phénomène du « bad trip ».

Les conséquences sont plus graves en cas de consommation à forte dose. La personne qui a l’habitude de fumer des joints peut aller à la démence à tout moment, subi une perte de mémoire. Les autres accros au cannabis ou à l’e-liquides hallucinogènes peuvent réagir de façon inhabituelle en cas de dépassement de doses. Dans d’autres cas, ils perdent petit à petit la perception de la réalité. D’autres sont coincées dans une bulle et le reste de son temps sera perdu dans les fumettes avec les copains. Si vous êtes débutant dans le nouveau traitement avec le cannabidiol, il vaut mieux demander l’avis d’un médecin et de prescrire une posologie sous ordonnance.

Comment extraire le cannabidiol pour profiter de ses vertus thérapeutiques ?

Si vous vous en procurez de la résine dans le commerce et que vous ne savez pas tellement comment l’utiliser comme un médicament, il existe plusieurs façons de la consommer. Vous pouvez utiliser la technique de vaporisation. Pour cela, un vaporiseur est nécessaire pour extraire le gaz. Il faut mettre un morceau de résine dans un support non-inflammable ou bien dans un bol métallique chauffé sur le gaz, et inhaler la vapeur qui se dégage. Il existe aussi des vapoteurs spécialement conçus à cet effet avec des grilles pour extraire la fumée directement.

La deuxième technique pour extraire la résine est le dabbing ou tamponnage. Cette méthode est fréquemment utilisée pour extraire l’huile de cannabis et ses dérivés. Son plus grand atout est sa rapidité et la certitude de collecter le vrai produit qu’est le cannabinoïde. Pour pouvoir l’utiliser, il faut réunir les accessoires tels qu’un vaporisateur, un ring, un bâtonnet et un chalumeau. Pour l’extraire, l’utilisateur doit chauffer le clou sur le chalumeau à butane. Le clou en question est inséré dans le ring qui se fond et laisse échapper la résine. Pour pouvoir l’absorber, il faut presser le concentré de résine sur le clou à l’aide d’un bâtonnet.

La troisième méthode d’extraction du CBD est la méthode d’infusion. Cette technique est de loin la moins utilisée, car la résine se détériore très vite pendant la cuisson, dont il faut choisir des aliments qui n’ont pas besoin de cuire très longtemps. En plus, l’efficacité de cette méthode laisse des doutes sur la qualité de la résine cuite, si elle perd ses caractéristiques pendant la cuisson, dont il faut faire très attention sur le choix des aliments.

Les effets secondaires du cannabidiol

Comme tout produit thérapeutique, le cannabidiol peut présenter des effets indésirables sur certaines personnes. Ces effets peuvent être provoqués par plusieurs raisons telles que le vapotage. Les utilisateurs du vapoteur peuvent sentir de la fatigue ou des phénomènes d’inattention après l’inhalation. Si la personne tombe dans ce genre de malaise, a envie de dormir ou bien travaille sur une tâche qui demande de la concentration, il doit s’arrêter tout de suite, car la résine peut diminuer ses capacités.

D’autres effets qui frappent souvent les consommateurs de cannabidiol est le risque de surdosage. Ce dernier apparaît quand les récepteurs de la molécule de cannabidiol deviennent saturés dont la conséquence pourrait être mal vécue. Elle peut subir un engourdissement des genoux ou une crispation musculaire. Pour éviter ce genre de malaise, il faut toujours respecter la dose prescrite par les médecins. Pour information, la dose de 500 mg, tout au plus, est conseillée pour le cannabidiol. En plus, il ne faut pas inhaler directement dans sa forme concentrée, mais plutôt le diluer dans une solution sans nicotine. Même en cas de test, le produit ne sera pas contenu dans la salive.

Enfin, l’un des risques qui frappent la médecine moderne est l’automédication. Les patients se vouent à cette pratique à la recherche d’une guérison. Elle peut être dangereuse pour certains, car les effets secondaires peuvent faire perdre la conscience. En plus, son utilisation est fortement déconseillée pour les femmes enceintes, les personnes âgées et les nouveaux nés. Dans tous les cas, le respect de la dose est primordial pour ne pas subir les conséquences. 

Des séjours inoubliables dans les campings de France
Mieux comprendre le système de la bourse et comment investir