Quel masque choisir pour se protéger au mieux ?

Masques respirateurs

Si tout le monde ne sous-estime pas le port de masque dans des endroits clos et publics, la propagation du virus est maîtrisée. Si vous êtes le seul individu à mettre un masque de protection, le risque de transmission est minime pour vous. Encore mieux, le niveau de sécurité est optimal si votre interlocuteur porte un masque. Mais quel type de masque choisir pour se protéger au mieux ?

Les masques N95 ou masques respirateurs

Un respirateur indique un dispositif de sécurité personnelle. Il est porté sur la tête ou le visage en vue de couvrir la bouche et le nez. Les masques N95 sont confectionnés dans le but de minimiser le risque d’inhalation de composants nocifs en suspension dans l’espace ou dans l’air. Les bords de cet accessoire de protection servent à sceller le tour de la bouche et du nez. Les respirateurs N95 se particularisent par le fait qu’ils filtrent tout type de particules, de virus et de bactéries. Ce masque vous offre une sécurisation optimale lorsque vous le portez. Sur ce site, trouvez d’autres informations supplémentaires.

Ce modèle de masque est servi essentiellement en milieu hospitalier et clinique. Il est également destiné aux experts de la santé ainsi qu’aux agents travaillant dans les laboratoires.

Les masques de procédure ou chirurgicaux

Les couvre-visages de procédure ou chirurgicaux indiquent des modèles de masques amples. Ils ne se distinguent pas le fait qu’ils offrent uniquement une barrière pour lutter contre les gouttelettes et les grosses particules respiratoires.

La grande majorité des caches bouches est incapable de filtrer les petites particules de l’air. Ils ne sont pas également destinés pour empêcher les fuites au niveau des contours du masque lorsque vous aspirez ou inspirez. Les accessoires chirurgicaux ont pour rôle de contrôler toutes les substances provenant des sujets infectés. Ils sont utilisés pour limiter la transmission du virus aux entourages lorsqu’une personne malade éternue ou tousse.

Il faut noter qu’aucun examen d’étanchéité ou test d’ajustement n’est requis avec ces types de couvre-visages. Sachez qu’ils ne servent pas à sécuriser les personnes qui les adoptent, mais plutôt les individus dans les environs.

Les personnes atteintes du coronavirus sont obligées de porter un masque de procédure jusqu’à ce qu’elles soient bien confinées à la maison ou isolées dans un centre hospitalier. En revanche, elles ne sont pas contraintes de se protéger avec un masque chirurgical une fois qu’elles sont placées dans un endroit isolé.

Le couvre-visage ou masque non médical.

Un masque non médical appelé aussi couvre-visage fait référence à toutes les caches bouches confectionnées à la main. Ils n’ont pas en effet fait l’objet d’un test particulier. De même, ces accessoires de protection ne constituent pas d’appareils médicaux. De ce fait, ils ne sont pas assujettis aux règlements tels que les respirateurs ou les caches bouches médicaux.

Le couvre-visage sert généralement à cacher au moins la bouche et le nez. Vous pouvez en effet l’utiliser durant de courtes périodes lorsque la distanciation sociale est impossible dans les endroits publics comme dans les transports en commun ou à l’épicerie. Dans ce cas, veillez à ce que votre masque non médical possède quelques caractéristiques particulières. Adoptez un accessoire qui vous permet de bien respirer. Il faut aussi que le masque soit confortable et se porte sans pour autant être ajusté fréquemment. Enfin, privilégiez un couvre-visage constituant une double couche de tissu en lin ou en coton.

Quels affichages obligatoires dans un restaurant ?
A quel serrurier faire appel ?