Faites-vous ces deux erreurs de webdesign ?

illustration d'une erreur

En tant que webdesigner, je passe mon temps à analyser des designs de site web et je vois sans arrêt certaines erreurs revenir, encore et encore. Ces erreurs sont parfois évidentes et d’autres fois plus complexes à saisir, mais dans tous les cas elles sont symptomatiques du même problème : le site n’est pas réalisé par un professionnel, ou du moins les choix de design ne sont pas fait par un professionnel.

Dans cet article, je vais donc vous parler de quelques une des erreurs que je croise le plus souvent. Le but de cet article n’est pas de pointer du doigt mes confrères qui ont fait une erreur, bien souvent le webdesigner fait son boulot parfaitement, et ce sont les requêtes ou les manipulations du client qui massacrent le design d’un site. Au contraire, mon objectif derrière la rédaction de cet article et de vous aider, chers lecteurs et webdesigners en herbe, à éviter les pièges dans lesquels tellement d’autres sautent tête la première.

Si vous souhaitez découvrir davantage de conseils dans le genre de ceux-ci, rendez-vous sur www.baptistepages.com.

Erreur #1 : les écritures illisibles

De temps en temps, des modes de webdesign émergent d’on ne sait où. Parfois elles sont originales, parfois franchement bizarres et inutilement complexes, et parfois elles sont dramatiquement stupides à un niveau tellement fondamental qu’on ne peut que rester stupéfait en constatant leurs effets.

C’est le cas de la mode des polices grises clairs et très fines pour les textes de sites web. Ainsi, je crois souvent des sites avec des polices de 12 ou 13 pixels, extrêmement fines et grises au lieu d’être noires. Pourquoi faire ça ? Aviez-vous peur que votre site soit trop facile à lire ? Ce choix de design équivaudrait à ne pas mettre de feux de route sur une voiture parce que le design serait super cool comme ça. Peut-on faire plus absurde ?

En webdesign faire ce genre de choix est dramatique. Le design de votre site sert avant tout à mettre son contenu en avant. Tout doit aller dans ce sens, et pas l’inverse ! C’est vraiment dire à vos visiteurs « je m’inquiète plus de mes petites lubies de design que de la qualité de votre expérience sur mon site ». Super message, bravo.

Ne tombez pas dans ce piège, veillez à ce que votre police de texte soit bien lisible, assez grande, assez épaisse et assez contrastée avec le fond pour être facile à lire.

Erreur #2 : l’arrière-plan en star

Ah, les images d’arrière-plan… C’est tellement incroyable de voir combien sont complètement aux fraises. Très souvent, les gens en sont très fiers et veulent absolument qu’elles soient ultra visibles.

En webdesign, un élément est toujours visible au détriment d’un autre. Si tout est visible, rien n’est visible. Une image d’arrière-plan, comme son nom l’indique n’a pas pour rôle d’être la star du show : elle est là pour poser une ambiance, ajouter un impact visuel, mais ne devrait jamais attirer l’attention outre mesure.

Pourtant bien souvent, les images d’arrière-plan sont ultra flashy, et détournent complètement l’attention du texte qui est au-dessus. Pire, l’image d’arrière-plan peut aussi rendre le texte complètement illisible car elle ne donne pas un assez bon contraste de couleurs avec celui-ci. Dans ces cas-là, plus rien ne va. On n’arrive plus à lire le texte et on ne comprend plus rien.

A qui s’adresse la Loi Carrez ?
Qu’est ce que la CBD ?