Comprendre le fonctionnement d’un circulateur de chaudière

circulateur de chaudière

Également appelé accélérateur ou pompe de circulation, le circulateur de chauffage a un rôle indispensable dans le cycle hydraulique de la chaudière, que ce soit du chauffage vers les radiateurs ou directement sur le circuit de retour. Il comporte généralement une roue à aubes et un moteur électrique. Cet appareil conduit le liquide caloporteur pour atteindre les radiateurs, tout en optimisant la pression dans le circuit. Le circulateur de chauffage gère également le retour du fluide vers le centre de la chaudière. Ainsi, il convient mieux de comprendre le fonctionnement d’un circulateur chaudiere afin de détecter une éventuelle défaillance ou bien afin de le réparer soi-même en cas de panne.

Le rôle d’un circulateur de chauffage

Sur un circuit fermé qui contient en général un liquide caloporteur, une pression optimale est nécessaire pour l’alimentation de chaque radiateur et pour la régulation de la température dans la pièce. Cependant, ce radiateur est placé loin de la chaudière. En même temps, il doit recevoir un débit d’eau nécessaire pour son fonctionnement. Le circulateur chaudiere permet ainsi de gérer, de créer le débit et la pression du circuit de chauffage à l’intérieur d’une maison. En principe, le circulateur joue un rôle important dans tout type d’installation de chaudière. En effet, une pompe de circulation ou un accélérateur mal réglé entraîne une augmentation considérable de la consommation énergétique. Il est également possible d’avoir une mauvaise répartition d’eau chaude dans les différentes pièces et surtout dans les radiateurs. De ce fait, pour optimiser la dépense énergétique dans votre habitation, il est indispensable de bien entretenir le circulateur de chauffage. Vous devez en même temps veiller à son fonctionnement optimal, ainsi qu’à son réglage. À noter que l’entretien d’un accélérateur de chauffage peut être réalisé soi-même. Toutefois, il est recommandé de solliciter le service d’un chauffagiste pour éviter toute forme de mauvaise manipulation entraînant par la suite des dégâts plus ou moins importants.

Les différents types de circulateurs de chauffage

En fonction du modèle de la chaudière, il existe généralement trois types de circulateurs de chauffage. Vous avez d’abord les pompes standards à vitesse qui peuvent être réglées à la main. Il y a ensuite la pompe à vitesse variable équipée d’un réglage électronique. Ce type de circulateur de chauffage réduit automatiquement sa vitesse lorsque le système hydraulique de la chaudière devient inactif. Ce type d’accélérateur est réservé aux radiateurs équipés de robinets thermostatiques. Enfin, vous avez le circulateur à moteur synchrone ou à aimant permanent. Ce dernier permet de réaliser une réelle économie d’énergie dans l’ordre de 20 % en moyenne. À part cela, les circulateurs de chauffage à haut rendement assurent une circulation hydraulique accélérée, autrement dit une circulation rapide de l’eau chaude dans toutes les pièces de la maison. Ils peuvent aussi réaliser des économies d’énergie considérable allant de 90 % par rapport aux anciens modèles de circulateur. Pour information, les accélérateurs de chauffage de dernière génération disposent d’une régulation programmable permettant de gérer les paramètres du circuit hydraulique tels que la pression, la température de l’eau, le débit et la vitesse.

L’entretien du circulateur de chauffage

Le circulateur de chauffage doit être réglé avec précision pour jouer son rôle de manière efficace. De ce fait, deux paramètres entrent dans le contexte d’entretien à savoir la pression et le débit. Un réglage inapproprié peut entraîner rapidement une consommation d’énergie importante ou au contraire, un chauffage défectueux. Dans ce sens, si votre chaudière émet des bruits inaccoutumés, il est fort probable que le circulateur a subi un mauvais réglage. En cas de panne, vous pouvez facilement le remplacer sans procéder à l’achat d’une nouvelle chaudière. Évidemment, vous devez contacter un chauffagiste pour installer les nouvelles pièces du circulateur. Si vous avez un chauffage d’ancien modèle, il vous est conseillé de remplacer le circulateur et le thermosiphon à l’intérieur par un nouveau modèle. Ce changement permet en effet d’améliorer le fonctionnement et la performance du système hydraulique. Quoi qu’il en soit, le bon fonctionnement d’un circulateur chaudiere doit être vérifié régulièrement par un chauffagiste hautement qualifié. La loi sur la consommation énergétique en France vous oblige également à entretenir votre chaudière au moins une fois par an.

Prix du circulateur hydraulique de chauffage

Le prix d’une pompe de circulation hydraulique d’un chauffage varie d’une cinquantaine à plusieurs centaines d’euros. Cela dépend en général du modèle de votre choix. Ensuite, l’installation vous coute au moins une centaine d’euros dans la mesure où elle est assurée par un artisan-chauffagiste. En outre, la consommation annuelle du circulateur hydraulique est estimée à 90 kWh pour les modèles de pompe classés en A à 260 kWh. Il s’agit entre autres des modèles anciens et moins performants. Effectivement, la qualité et le modèle du circulateur jouent un rôle important dans la gestion de la consommation énergétique dans votre habitat. Celui-ci sera aussi équilibré par la performance générale du circuit de chaudière. Par ailleurs, certains modèles disposent d’un écran électronique permettant de connaître instantanément la consommation de la machine hydraulique. En plus des chauffages, l’utilisation des pompes de circulation se développe aussi dans les systèmes de production d’eau chaude sanitaire et dans le fonctionnement des appareils de ventilation.

Lille : trouver des annonces d’appartements à vendre
Quels affichages obligatoires dans un restaurant ?