Comment savoir le comportement d’un chat ?

chat

Certains chats, comme les Siamois, peuvent être plus loquaces que d’autres races, mais tous savent communiquer et interagir avec l’être humain. En d’autres termes, les chats s’expriment par des ronronnements, des vocalises ou par leurs positions et leurs attitudes. Lorsque cet animal de compagnie communique, son maître doit pouvoir décrypter son langage. Mais comment savoir le comportement d’un chat ?

Le mystère des ronronnements du chat

La signification et le mécanisme des ronronnements des chats restent un mystère, même si des explications sont actuellement présentées par les experts. D’après ces derniers, cette vocalisation se produit à l’expiration et à l’inspiration. L’agitation du larynx engendrerait une vibration des cordes vocales de l’animal. Les ronronnements, parfois traduits comme des signes de bien-être et de jouissance, constituent en effet un langage ambigu, car ils peuvent indiquer le plaisir et la souffrance. Ainsi, les ronrons félins peuvent également être un signe de douleur ou de maladie.

Le ronronnement s’expose chez le chaton deux jours après sa naissance, durant l’allaitement. Une fois adulte, ce félin ronronne sous les cajoles. De plus, certains produisent ces vibrations lorsque l’alimentation fournie est très appréciée. L’étrangeté que constituent les ronronnements de douleur, peut être résolue si vous considérez ce processus vibratoire comme une attitude permettant à votre animal de compagnie le recul vers un moment de bien-être optimal. À part leurs caractères anti-stress, les ronronnements permettent aussi d’accélérer la guérison durant la sieste du chat, une démarche indispensable pour leur santé.

Les miaulements du chat

Généralement, les chats ne miaulent pas entre eux. Ils utilisent un autre style de vocalisations, comme l’appel larmoyant de la chatte si elle est en chaleur, ou le cri du mâle qui voit un rival. Toutefois, les miaulements constituent une sorte de dialecte que le chat n’emploie qu’avec les humains. Vous pouvez également observer que les chats sauvages ne miaulent pas. En plus, des vocalises, comme le chirping, sont souvent mélangées avec les miaulements. C’est une suite articulée de petits cris effectués par le chat.

Découvrir les vocalisations de votre chat nécessite du temps et de la compréhension. L’approche émotionnelle avec votre bête facilite la communication. Par ailleurs, ce félin peut apprendre les vocables que les humains utilisent. De même, le propriétaire associe parfois des sensations, des états affectifs et des intentions aux vocalisations de son animal. Un miaulement court peut exprimer une salutation, un miaulement aigu veut dire une douleur et un grognement peut montrer un mécontentement. Les tons changent selon le sexe et la race du chat, de ce fait, la communication verbale de ce dernier peut être unique.

La communication non-verbale de l’animal

En réalité, la grande partie de l’expression du chat est non verbale. Ce genre de communication peut s’agir d’une attitude ou d’une posture concernant l’ensemble du corps ou impliquant un organe particulier. Le catalogue de communication de ce type de félin emploie également une combinaison de signifiants, par exemple des sifflements, des grognements avec une posture de menace ou d’attaque et des crachements. En outre, le chat estime que son maître pratique la communication par gestes et par postures comme lui, ainsi, il est très affecté par les attitudes des humains.

D’une manière générale, le chat use des positions des oreilles et de la queue pour communiquer. En principe, une queue élevée en forme de point d’interrogation est un signe de joie et d’accueil. Par contre, si elle est basse, l’animal a peur. L’organe est échevelé lorsque le félin est en colère, mais s’il bat de la queue, il exprime une excitation. Dans cet état d’esprit, le langage de la queue peut être associé aux comportements des oreilles. Lorsque ces dernières sont couchées en arrière, le chat est terrifié. Si l’animal apprécie son maître ou se sent à l’aise, il cligne des yeux.

Un chat couché sur le dos

La plupart des gens pensent qu’un chat allongé sur le dos veut s’amuser ou que c’est une invitation à lui cajoler le ventre. Cependant, la majorité des chats n’aime pas être touchée au ventre et vous risquerez de vous faire griffer ou mordre. La manière d’être couchée sur le dos peut avoir diverses significations comme une sensation de relaxation et de bien-être. Dans ces cas, l’animal n’apprécie pas d’être dérangé et la sieste du chat est très importante pour sa santé. Durant la saison des amours, les femelles et les mâles expriment leur ardeur en se roulant sur le dos. Par cette méthode, ils déposent des marques olfactives sur le sol pour faciliter la rencontre.

Savoir le comportement d’un chat peut être donc difficile. De plus, cet animal de compagnie est très résistant à la douleur et il est souvent difficile de connaître s’il souffre. Un félin qui grogne de façon modulée, feule ou essaie de mordiller lorsque vous le toucher peut être blessé. Il est aussi indispensable de reconnaître les ronronnements du chat, ses miaulements et le comportement de son corps. En ligne, vous pouvez contacter un professionnel dans ce domaine.

Infogérance informatique : trouver une entreprise spécialisée à Paris
Pourquoi adopter une pierre précieuse ou semi précieuse ?