Comment calculer l’intérêt créditeur et débiteur ?

Les services financiers, plus précisément les banques, appliquent des taux pour échanger de l’argent ou bien des devises avec leurs clients. Tant de termes sont alors utilisés dans ce domaine pour décrire un taux d’intérêt précis tel que l’intérêt créditeur et débiteur. Nombreux ne connaissent pas encore les principes de ces intérêts ni comment les calculer. Alors, comment calculer l’intérêt créditeur et débiteur ?

Intérêt créditeur : qu’est-ce que c’est ?

Un intérêt créditeur est une somme d’argent rémunérée par la banque à son client dont le montant est formulé en pourcentage sous forme de taux d’intérêt ou de taux de rendement. C’est en effet de l’argent qu’une banque doit à son client au titre de ses placements financiers dans l’établissement concerné. Plus précisément, lorsque vous avez ouvert un livret d’épargne ou lorsque vous avez acheté une action dans une banque, celle-ci vous doit en retour de l’argent nommé « intérêt créditeur » en guise d’intérêt pour votre placement dans leur établissement. Notez qu’il est aussi possible d’obtenir un taux créditeur quand vous faites un placement sur une assurance-vie ou bien lorsque vous ouvrez un compte rémunéré. Et donc, le principe de l’intérêt créditeur est simple : vous ouvrez un compte d’épargne ou vous réalisez un placement dans une banque et elle vous doit en retour un somme d’argent qui est calculé à partir d’un taux d’intérêt créditeur. Veuillez visiter cette page pour plus d’informations.

Intérêt débiteur : qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à l’intérêt créditeur, l’intérêt débiteur est une commission que la banque vous prélève puisque votre compte affiche un solde débiteur. C’est en effet une somme d’argent que la banque vous soustrait à partir de votre emprunt bancaire afin d’obtenir vos échéances mensuelles. L’intérêt débiteur sert donc à calculer la somme des intérêts que vous devrez octroyer dans le cadre des mensualités. En résumé, les intérêts débiteurs sont des frais bancaires qui sont prélevés d’un compte client lorsqu’il est en situation de découvert bancaire. En général, les intérêts débiteurs sont mis en place dès que le compte du client dépasse le montant de facilité de caisse ou bien lorsque la banque se retrouve dans le négatif. Cela peut être causé par un prélèvement automatique, un paiement par chèque ou un paiement par carte bancaire. Notez que l’intérêt débiteur est aussi connu sous le nom d’agios. Les intérêts bancaires ou les agios représentent principalement le coût d’utilisation du découvert autorisé. Il est bon à savoir que l’utilisation du découvert autorisé est loin d’être gratuite. Il permet en réalité d’autoriser des opérations qui seraient naturellement rejetées. En outre, il permet d’éviter d’arriver à un blocage de la carte bancaire.

Comment les calculer ?

Pour calculer l’intérêt créditeur, il faut multiplier le montant de votre capital par le taux d’intérêt annuel et le temps de valorisation. Entre autres, si le montant de votre capital est de 20 000 euros, le taux d’intérêt annuel est de 1,75 % et le temps de valorisation est de 12/12, votre intérêt créditeur sera de 350 euros. Quant au taux débiteur, pour l’avoir, il faudrait additionner tous les nombres débiteurs de la période. Ensuite, il faut multiplier le résultat par le taux annuel. À la fin, vous devez diviser le tout par le nombre de jours d’une année. Quoi qu’il en soit, pour chaque calcul d’intérêt, la banque pourrait vous aider, alors le mieux est d’aller directement piocher des simulations dans une banque pour avoir un montant plus précis. De plus, chaque banque a son propre taux d’intérêt annuel, alors il est fort probable que pour un même montant de capital et pour un même temps de valorisation, vous aurez des propositions d’intérêts créditeurs différents venant d’une banque à une autre. De même pour un intérêt débiteur, il peut y avoir une grande différence, ainsi le mieux est d’aller se renseigner directement dans une banque.

Quels sont les avantages d’une pergola équipée de panneaux solaires ?
Comment faire un escape game en entreprise ?