Acheter son bois de chauffage directement en ligne

bois de chauffage
Le nombre de français qui privilégient le bois comme moyen de chauffage est de plus en plus grand, car il s’agit d’une source énergétique économique en phase avec les valeurs environnementales. Cependant, pour obtenir un bon niveau de confort thermique, il faut bien choisir votre bois et veiller à ce qu’il corresponde aux critères et normes de qualité. Découvrez les éléments dont il faut tenir compte pour vous approvisionner et passer l’hiver au chaud.

Bûches, essences et forêts durablement gérées

Si les spécialistes ne cessent de mettre l’accent sur l’importance d’acheter du bois de qualité, c’est parce que son rendement et la rapidité de sa consumation en dépendent. De cette manière, vous allez bénéficier d’un moyen de chauffage très efficace tout en dépensant moins d’argent comparé aux autres sources d’énergie. De plus, avec du bois qui brûle plus lentement, vous n’aurez pas à remplir le foyer rapidement : encore un avantage de cette technique de chauffage qui se veut, par ce biais, plus pratique. Par ailleurs, moins le bois est de qualité, plus il va générer une fumée toxique pendant sa combustion et dégager des particules polluantes qui compromettent le confort thermique de votre logement, mais surtout la santé de ses habitants.

Maintenant que vous comprenez l’importance de choisir du bois qualitatif, essayons de voir comment le type de bûche et les essences influencent son rendement :

  • Les bûches : Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quelles bûches ! Celles que vous choisirez pour votre appareil de chauffage doivent être sèches, écorées et fendues.
  • Les essences : Cet élément est déterminant pour les caractéristiques obtenues du bois de chauffage. Sachez que vous avez le choix entre les feuillus tendres, durs et résineux. Il est conseillé d’opter pour du bois extrait d’arbres qu’on considère durs : la chaleur produite sera plus vive et le feu tiendra plus longtemps. Dans cette catégorie d’arbres, vous trouverez le hêtre, l’érable, le chêne, le frêne, etc. D’un autre côté, il y a le bois issu du tilleul, du châtaignier ou du peuplier, bref d’arbres à feuillus durs. Leur combustion prend si peu de temps qu’on les recommande surtout pour allumer un feu. On retrouve cette même caractéristique dans les résineux. Le mélèze, le pin et le sapin font partie de ce groupe d’arbres à fort pouvoir calorifique. La température va alors grimper très vite.
  • L’état des forêts : Si les consommateurs retiennent le critère écologique y voyant la preuve incontestable de la qualité du bois, la provenance de celui-ci de forêts bien conservées en France est un autre atout à ne pas négliger. L’entretien forestier a fait augmenter la superficie des forêts de 21 % pendant les 30 dernières années. On compte désormais 17 millions d’hectares uniquement en France métropolitaine.

Taille des bûches et taux d’humidité

Vous devez choisir vos bûches en fonction des dimensions du foyer de votre dispositif de chauffage. Pour cette raison, les fabricants en proposent dans des formats variés. Certaines font 50 cm de longueur, d’autres se situent entre 25 et 33 cm. Ces dernières mesures restent le plus utilisées parce qu’elles présentent un rendement optimal. En ce qui concerne le diamètre, préférez les bûches qui se situent entre 10 et 15 cm.

Par ailleurs, comme nous l’avons abordé brièvement plus haut, plus le bois est sec, plus sa combustion est lente, son rendement meilleur et la fumée qu’il dégage moins importante. De manière générale, les statistiques de vente de bois de chauffage montrent que les bûches avec un taux d’humidité moyen situé aux alentours de 30% sont les plus recherchées et par conséquent les plus disponibles sur le marché. Ainsi, le temps de séchage va de 2 à 3 ans avant de pouvoir utiliser le bois comme source énergétique. Cependant, vous n’êtes pas obligé d’acheter les bûches à l’état brut et d’attendre tout cette période avant de pouvoir en faire usage. Vous pouvez en trouver dans les magasins spécialisés avec un taux d’humidité aussi faible que 20 %.

Pour reconnaître ces bûches prêtes à l’emploi, notez que l’une de leur caractéristique majeure est la couleur grise, par opposition au bois humide qui est d’une couleur plus foncée. De plus, elles ne contiennent ni moisissures ni mousse ni champignons. Faites un petit test : cognez 2 bûches l’une contre l’autre. Si vous entendez un bruit, elles sont suffisamment sèches pour être utilisées. Pour une combustion parfaite, assurez-vous que le bois ne contienne pas d’écorce. Cette caractéristique conduit vers une plus grande praticité d’usage, sachant que ce type de bois produit moins de saleté.

Les certifications

L’achat bois de chauffage doit tenir compte des certifications légales spécialement mises en place pour protéger le consommateur et lui indiquer les variantes qui ne compromettent ni sa sécurité ni sa santé. Créée par l’organisme indépendant DIN CERTCO, la certification allemande DINplus permet de détecter les bois de combustion que vous pouvez utiliser. Elle indique que le produit est passé par toutes les étapes de vérification, du choix de la matière première à la fabrication de pellets et jusqu’à la phase ultime de commercialisation.

En dehors de la certification allemande, notez que vous pouvez tout à fait vous fier à la certification européenne ENplus qui permet de différencier 2 catégories de produits :

  • A1 : haut de gamme
  • A2 : moyenne gamme avec un taux de cendre légèrement plus élevé

De plus, si vous apercevez la certification française NF Granulés Biocombustibles, vous pouvez choisir ces pellets les yeux fermés.

Bûches compressées ou densifiées : comment choisir ?

Qu’est-ce que les bûches compressées ? Appelées aussi bûches densifiées, elles se distinguent par les sciures qu’elles comportent et par ses copeaux de bois qui ne subissent aucun traitement même pour la liure. Notez qu’ils sont également vendus sous forme de pellets et que leur succès est dû à un taux d’humidité inférieur à 10 %.

Les consommateurs se jettent sur ce produit parce qu’il est pratique et plus confortable dans son utilisation. Ces bûches produisent moins de fumée avec une combustion lente et progressive. De cette manière, vous réduisez vos besoins en bois chauffage de manière considérable, les granulés de bois densifié étant jusqu’à 3 fois plus performants que le bois ordinaire. Conséquence : moins d’espace de stockage !

Comment reconnaître des bûches de qualité ?

Tout d’abord, vous avez la certification NF, puis la marque France bois bûche qui rassemble plusieurs entreprises respectant le même cahier de charges. Celui-ci indique clairement le taux d’humidité, l’essence, la provenance, etc. Parmi les labels internationaux, vous avez La Promotion de la gestion durable de la forêt connue sous l’abréviation PEFC. Cette certification, présente dans plus de 50 pays, indique que le bois est issu issus de forêts gérées durablement. Gage de qualité pour la matière première, ce label atteste aussi d’une chaîne de transformation et de distribution conforme aux règles françaises, européennes voie universelles. Un autre label souligne le même niveau de qualité : Forest Stewarship Council.

L’Office Nationale des Forêts a mis en place un outil pour aider les consommateurs à évaluer la quantité de bois dont ils ont besoin. En insérant quelques informations, vous obtiendrez une estimation instantanée. Il vous suffit alors d’indiquer votre région, surface à chauffer, type de bois et bien d’autres critères qui vous seront réclamés.

À savoir : Pour optimiser votre consommation en bois chauffage, vous devez aussi acheter des bûches de nuit dont le temps de combustion peut atteindre 6 heures. Cela vous évitera de vous réveiller à une heure tardive pour alimenter votre appareil.


A qui s’adresse la Loi Carrez ?
Qu’est ce que la CBD ?