Voilà (c’est fini) !

Titre moisi, d’autant que j’ai toujours eu du mal avec Téléphone, mais je n’ai rien trouvé de mieux pour illustrer cette fin de semaine.

Fin de semaine et fin d’une période de cinq ans de boulot. Faire un message de départ, échanger quelques mots avec des collègues de l’autre côté du mail qu’on n’a jamais rencontré, faire le tour des bureaux et échanger avec les collègues de tous les jours, empaqueter ses affaires : tout ça a un petit gout de nostalgie.

Étrangement je crois que c’est surtout cet emballage qui me met dedans même si dans mon cas ça se réduit à un pot à crayons bleu fait par ma fille, une tasse à café récupérée dans un séminaire il y a quelques années et un nohohon orange. Je crois que c’est le côté « j’enlève tout ce qui personnalisait mon espace » et « ceci est mon dernier café » qui donne vraiment cette sensation de partir. Ça plus que quitter les gens, nostalgie plus matérielle qu’humaine donc nostalgie dérisoire. Je me dis que c’est probablement parce que ceux avec qui ça passe bien ça va continuer de passer : je change de boulot pas de région, ça va être facile de se croiser.

Il n’y pas de trait qui se tire et, je crois, pas de page qui se tourne.

Enfin je dis ça mais vendredi a été mon dernier jour d’informaticien avant mes premiers jours de professeur. Le dernier jour de douze ans de carrière et cinq ans d’études, ça fait quand même du changement.

Ce billet ne ressemble à rien et j’ai l’impression que, comme pour le merveilleux discours que j’ai fait lors de mon pot de départ, ça n’exprime pas ce que j’aimerais que ça exprime. Ça manque de mots pour tout dire et en dire plus ça serait aussi ne pas en dire assez. En deux mots donc: ça a été de belles années avec de belles rencontres et je me dis que ce qui vient va être chouette aussi.

Rien à voir mais j’ai photographié un nuage, depuis mon balcon, dans le petit matin. Il est beau, ressemble à un ours (enfin je trouve) et n’a rien d’une métaphore. J’avais juste envie de le mettre quelque part.


… et on a presque fini de déballer nos cartons, ce qui est assez cool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *