Une journée du concret

Le répit aura été de courte durée, aujourd’hui avait lieu la journée d’accueil des professeurs stagiaires (aka PES). Journée qui donne du concret à ce passage du concours et qui présage plein de travail dans les semaines à venir.

La matinée a commencée par la remise des affectations, réponse à la question du où et du quoi qui restait en suspend (et le stress qui va avec du coup). Pour ce premier poste je suis nommé en moyenne section dans un grand groupe scolaire maternelle et élémentaire à dix minutes de chez moi (youpi). A cheval entre les petits et les grands (merci captain obvious), des élèves en construction, avec des aspects langagiers importants, ça va être chaud mais ça va être passionnant.

La matinée s’est poursuivi par un discours dans l’amphithéâtre de l’IUFM. La grande salle, le rétroprojecteur affichant « journée d’accueil des professeurs stagiaires 2013″ en six mètres par huit et le côté solennel de la chose, ont fait leur petit effet. On nous a parlé de ce métier, dur et gratifiant, de l’exigence et de notre mission dans l’éducation des citoyens de demain. On pourrait dire blah-blah, mais blah-blah comme dans les films au moment où le chef motive ses troupes avant l’assaut. Chaire de poule et petits frissons.

Après la présentation nous avons été appelés en binôme pour rencontrer les tuteurs, professeur des écoles maître formateur (aka PEMF), qui vont nous suivre cette année. Echanges pratiques pour le premier jour à l’école mardi prochain, commande de cahiers, stylos, photocopieuse, projet d’école, décloisonnement, fond de classe, définition de la progression, première période, etc. J’en sors avec une bonne page de questions pratiques et pas mal de choses à approfondir.

L’après-midi était orientée spécifiquement vers la pédagogie du premier cycle et ses spécificités, notamment avec la diffusion d’une vidéo de Evilio Cabrejo Parra, linguiste, sur le babil et la construction de la langue. Il remarquait cette chose incroyable qu’aucune langue n’existe sans berceuse. Voilà (encore) quelque chose à creuser. Ensuite on a beaucoup parlé, j’ai beaucoup noté. Encore quelques pages de questions pratiques.

Voilà pour la journée d’accueil des professeurs stagiaires. Beaucoup de réponses, mais surtout beaucoup de questions: au boulot.

Le site de l’académie de Grenoble dédié à la maternelle

Le 13 en force
A la traîne