Samedi pluvieux

Vu le temps on a ressorti les animaux d’Afrique, les peintures et les pinceaux. Julie avec les crayons aquarellables de ses sept ans, Marie à la gouache.

On avait trouvé, il y a déjà un an ou deux, une série d’animaux en cartons, prédécoupés, à plier et peindre. On complète notre ménagerie les jours de pluie. Aujourd’hui on rajoute une famille de lions rouges, orange, verts aux yeux bleus et une girafe à la tête rose, tachée de jaune aux pattes bleues et vertes. C’est plus joyeux qu’un beige savane qui tenterait une copie d’un réel hors de portée. D’ailleurs à mes débuts de papa, si on peu dire, je pensais qu’un lion c’était beige et qu’une girafe tirait plutôt vers le jaune taché de marrons. Heureusement qu’on rajeunit en vieillissant.


D’un point de vue intendance je leur sors des pinceaux petit-gris de bonne facture, mon impression est que les enfants (comme les adultes) prennent plus de plaisir à travailler avec du bon matos et qu’ils savent faire la différence. Pour l’eau, après avoir longtemps utilisé des pots de yaourts en verre on est passé, attention tips hérité des cours du soir aux beaux-arts de l’année dernière… aux barquettes plastiques de fromage blanc en faisselle. Zéro risque de casse, quatre pots solidaires qui évitent le coup de coude malheureux et qui permettent de gérer plusieurs dilutions ou… plusieurs enfants. Le top.

Après, comme Julie galérait un peu avec ses crayons on a regardé de l’aquarelle sur youtube.

Le 13 en force
A la traîne