Retour du labo

Toutes les joies de l’argentique se résument ainsi : loupées ?… réussies ?… argh non, loupées… mais non, réussies… soupir…

Cela permet de vivre dans une relative schizophrénie, surtout quand on reçoit un mail qui dit :

hum… je viens de récupérer les diapos… tout noir ! les capteurs et les films semblent ne vraiment pas réagir pareil aux photos de nuit… j’espère que tu ne seras pas trop déçu en récupérant les tiennes : sur mes 40 images argentiques, seules 3 ou 4 sont utilisables…

Bref, je suis allé chercher mes diapos mercredi.

Et finalement, ça fait de jolies traînées d’étoiles sur le mont Aiguille. Joie, bonheur et félicité.

Quatre heures du math
On ne peut pas lutter !