Nettoyer les rotrings, je confirme

Pour nettoyer les rotrings, je confirme ce qu’on trouve sur l’internet : de l’eau chaude, un truc, du temps.

Après une nuit dans un mélange eau chaude et bicarbonate de soude (genre le produit qui remplace la levure et permet aussi de nettoyer les cosses de batterie, ça fait envie), du tapotage dans tous les sens, des tentatives à l’aiguille dans tous les trous de la tête, une deuxième nuit dans l’eau chaude (sans rien), re du tapotage: la pièce maîtresse du stylo est à nouveau mobile et l’encre circule dans la pointe. Victoire !

Je mets un petit résumé de ce que j’ai fait pour arriver à nettoyer les rotrings séchés depuis deux ans, histoire que ça puisse servir à d’autres.

Nettoyer les rotrings
Démonter la pointe du stylo.
Faire tremper la pointe dans un verre (perso j’ai utilisé un pot de yaourt) rempli d’un mélange d’eau chaude, pas bouillante, et d’une cuillère à café de bicarbonate de soude pendant une nuit. Si des volutes d’encre apparaissent dès qu’on met la pointe dans l’eau ça peut valoir le coup de la passer quelques minutes sous l’eau chaude du robinet avant de faire tremper, histoire d’enlever plus « frais ».
Le lendemain sortir la pointe du rotring, tapoter doucement le côté plastique dans l’évier pour voir si des pailles d’encre séchée se détachent.
Avec une aiguille fine, essayer de rentrer et de déboucher tous les trous, entrée d’encre, prise d’air, pointe, etc.
Tapoter, passer sous l’eau. Si la bille métallique bouge dans la tête on est sur la bonne voie.
Re-trempette dans l’eau chaude pendant une nuit.
Re-tapoter, re-passer sous l’eau.
Normalement la bille métallique doit avoir retrouvé sa mobilité. Bien sécher et tenter une cartouche.
Faire de mauvais dessins sur une feuille de brouillon trouvée dans la poubelle.
Victoire !

Quatre heures du math
On ne peut pas lutter !