Good loops, good vibes

Je crois que j’avais dit que je parlerais un peu musique – je, j’, je, egoman. Dont acte.

Il y a quelques jours rencontre de Bernhoft au détour d’un flux RSS. Depuis je boucle dessus, la voix, l’utilisation vraiment juste du looper (un truc pour faire des boucles donc) et des overdubs pour devenir un one man band et : l’énergie. En plus les filles (les miennes) adorent sa coupe de cheveux.

On branche le casque, monte le son et on appuie sur play. C’Mon talk !

Le looper me renvoie à un autre concert. Il y a deux, trois ou cinq ans, j’ai oublié, en première partie de John Butler : Kaki King. Jusqu’à présent les premières parties ça avait toujours été : vite que ça finisse, qu’on puisse voir le vrai concert. Pas là. Gay sons of lesbian mothers. Trip total.

La vidéo n’est pas top mais c’est mon titre préféré. D’ailleurs on peut prendre deux minutes pour y réfléchir, à ce titre. On remet le casque, et on appuie. Enjoy !

Un peu plus d’énergie par ici et de choupitude par là.

Depuis que j’ai vu ça je lorgne du côté des boites magiques. Materialman 🙂

Quatre heures du math
On ne peut pas lutter !