Fêtons les huit ans de Julie

Demain nous fêtons les huit ans de Julie. J’allais dire déjà mais la vérité est qu’il y en a eu des choses en huit ans. Ne serait-ce qu’un deuxième enfant, un nouveau boulot, deux apparts, un bon coup de vieux quand je revois ma tête d’il y a peu et une somme de petits changements qui mis les uns derrières les autres font huit. En attendant demain, je couds: Julie nous a demandé la cape de Mendoza pour son anniversaire.

On parle évidemment du Mendoza des Merveilleuses Cités d’Or. Le grand brun ténébreux à la cape bleu et rouge qui flotte dans le vent. Après l’épisode pirates d’il y a deux ans on constate quand même une certaine continuité, heureusement d’ailleurs car je ne me serais peut être pas lancé dans un déguisement de chef des amazones du jour pour le lendemain. Top organisation.

Pour ce qui est de la réalisation c’est une cape « classique », si j’ose dire vu que c’est ma première, un demi cercle d’à peu près un mètre de rayon, et un autre d’environ dix centimètres pour faire le tour de cou. Tissus bleu et rouge cousus dos à dos, retournés et repiqués sur les bords. Pour l’attache, par simplicité et flemme de faire une boutonnière, je vais mettre un bouton type duffle coat. Hey, un blog de couture !

Sur ce j’y retourne.

Fonds de tiroirs
faire ressortir mon cahier à dessin…