Et moi et moi et moi ?

En parcourant internet et la blogosphère, le site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site de la fille trouvée par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site du mec trouvé par le lien sur la site de la fille trouvée par le lien sur la site du mec trouvé par hasard sur google, j’en arrive à la conclusion qu’il y a du (très) mauvais Bienvenue sur mon site !, mais qu’il y a surtout du (très) bon.

Et je dois avouer une certaine forme d’admiration, d’envie, de jalousie pour ceux qui arrivent à sortir des articles, des photos, des vidéos, des dessins, des chansons avec une régularité à faire palir ma Suunto.

Quand en plus, ils ont le culot de trouver le temps de faire du ski, je frôle l’apoplexie.

Et moi dans tout ça ? Je lis, j’écoute, je regarde et je tresse des hamacs avec le poil géant que j’ai dans la main. Mais je ne désespère pas : un jour, moi aussi j’aurais du temps.

L’obésité, ça s’apprend !
Rencontre du troisième type