L’attaque de la chauve souris géante

Vendredi soir, nous avons croisé une chauve-souris de plus d’un mètre d’envergure dans les rues de Grenoble.

Pour la fête de la citrouille, à l’école, il fallait déguiser ses enfants en monstres effrayants. Sorcières, zombies et autres machins de cauchemars. J’ai jamais trop compris pourquoi les gens avaient peur des chauve-souris, mais ça fait partie de la croyance populaire qui associe les sorcières, les hiboux et les chauves-souris.

Comme c’est un animal qu’on aime bien[1], Stéphanie a sorti la feutrine, les ciseaux et le fil. Le lendemain, elle a accompagné notre petit chiroptère à l’école et a aidé la maîtresse à maquiller les mille gamins.

Ma fille, elle était trop contente dans son déguisement au milieu des sorcières, des zombies, des spider-mans, des cow-boys et des princesses.

Quatre heures du math
On ne peut pas lutter !